Randonnée au Québec : comment s’équiper ?
Randonnée au Québec : comment s’équiper ?

Randonnée au Québec : comment s’équiper ?

Aujourd’hui, nous partons en randonnée au Québec ! Les conseils suivants peuvent aussi s’appliquer pour des promenades dans le reste du Canada ou dans d’autres pays à travers le monde.

Néanmoins, j’ai joint plusieurs liens utiles à fin de l’article qui concerne seulement la province québécoise. Je te présente donc six choses à avoir absolument lorsque tu marches sur les sentiers du Québec.

De bonnes chaussures de marche

Pour commencer, il faut absolument s’équiper de bonnes chaussures de marche ! Les prix peuvent varier de 50 dollars à plus de 300 dollars. Ta chaussure doit impérativement te tenir suffisamment la cheville et être confortable même avec une ou de paires de chaussettes.

Je te conseille surtout de choisir une paire avec des crampons ; ils permettent d’accrocher suffisamment au sol et c’est particulièrement efficace lorsque le sol devient humide et glissant.

Pour ma part, j’ai opté pour une paire de chaussures Saucony trouvée à UltraViolet pour 85 dollars canadiens donc environ 59 euros. Je trouve que cette marque a un bon rapport qualité-prix. Dans les catégories marche et course sur sentier, tu peux trouver une bonne paire pour un prix correct.

À noter aussi que les chaussures seront probablement pleines de boue à la fin de randonnée, il est préférable de choisir une couleur foncée, car la paire va rapidement être tâchée malgré les lavages.

Des encas pour la route

Il est important de toujours emporter quelques encas et ce conseil est autant valable pour une randonnée de 3 kilomètres ou de 40 kilomètres ! Des barres de céréales, un sandwich, une salade ou encore des fruits : tu peux glisser différents encas dans ton sac en fonction de tes envies et du moment de la journée.

En général, nous partons toujours randonner le matin et nous mangeons sur le sentier. J’aime donc bien préparer un ou deux sandwiches pour le midi avec du fromage et de la viande. Au niveau des barres de céréales, il existe un choix infini. Personnellement, j’achète toujours les barres de figue Nature’s Bakery avec des bleuets ou de la pomme.

Un plan pour se repérer

À défaut d’avoir un plan en papier, tu peux toujours photographier la pancarte à l’entrée ou le télécharger directement sur le site du parc national dans lequel tu vas randonner. Il est important de toujours avoir une idée du parcours à effectuer, du temps restant et de la difficulté des sentiers.

Dans un grand nombre de parcs nationaux au Québec, il n’y a pas de réseaux en pleine nature. Il faut donc prendre ses précautions avant de partir et de prévenir de ton arrivée. En payant à l’entrée du parc, les gardes et moniteurs savent donc que tu es présent en cas de problème météorologique, par exemple.

De l’eau pour s’hydrater

En hiver comme en été, il faut toujours avoir de l’eau sur soi ! Cela permet de pouvoir s’hydrater pendant toute la durée de votre promenade. La randonnée reste une activité sportive qui sollicite de nombreux muscles.

Il est vraiment important de boire régulièrement. Lorsque les températures sont basses, tu peux aussi prendre une boisson chaude comme du thé ou du café.

Je te conseille de privilégier une thermos ou un contenant hermétique en inox plutôt qu’une gourde en plastique. La boisson sera bien mieux préservée. Personnellement, j’ai opté pour une gourde en inox Qwetch et une contenant HydroFlash pour les boissons chaudes.

Des couches de vêtements supplémentaires

Il annonce 15 degrés et tu penses qu’une bonne polaire peut suffire ? Il faut se méfier ! Les températures ont tendance à se refroidir en prenant de la hauteur et il y a aussi parfois du vent.

Je te conseille de toujours avoir un sous-pull, une paire de gants et un bonnet dans ton sac à dos. Tu pourras les enfiler si tu fais une pause.

Je te recommande aussi de prendre une veste contre la pluie. Pour seulement une quinzaine de dollars, j’ai acheté la veste imperméable RainCut de Décathlon et elle est idéale ! Elle ne prend pas de place et permet d’être protégée de la pluie et du vent en cas de temps imprévu. L’avantage de cette veste est qu’elle peut se ranger et elle ne pèse que 175 grammes.

L’essentiel pour les soins

Une petite blessure est vite arrivée, il faut donc penser à prendre quelques éléments pour se soigner. Quelques pansements et du spray désinfectant sont indispensables. Des compresses et un bandage peuvent aussi servir.

Il existe des kits de soins complets en pharmacie ou dans des magasins de sports spécialisés tels que Sail ou Sports Experts. Généralement, l’équipement est fourni dans une petite pochette adaptée au voyage.

Pour se préparer à une randonnée

Ci-dessous, tu peux trouver des liens utiles pour randonner au Québec. Ils te permettront de te préparer en fonction de la météo, mais aussi de t’équiper de découvrir les sentiers accessibles.

J’espère que cet article a pu t’aider à organiser ta future randonnée au Canada et plus spécifiquement au Québec. Si tu as des questions supplémentaires, n’hésite pas à les ajouter en commentaire ou à contacter le parc national que tu souhaites visiter.

Camille 🙂

Découvrir le Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.